MERCI A lejukeboxer1 - 

Michel Polnareff est un auteur-compositeur-interprète français, né le 3 juillet 1944 à Nérac (Lot-et-Garonne). Pianiste et mélodiste pop, il cultive une apparence singulière.

Il est le compositeur et l'interprète d'un grand nombre de succès populaires, notamment : Love Me, Please Love MeLa Poupée qui fait nonLe Bal des LazeTout, tout pour ma chérieJe suis un hommeOn ira tous au paradisLettre à France ou encore Goodbye Marylou.

Michel Polnareff est russe du côté de son père, et breton du côté de sa mère, dont la famille est originaire de Saint-Hernin. Il a aussi des attaches à Loctudy.

Michel Polnareff passe toute son enfance dans la musique. Son père Leib Polnareff (Léo Poll) est un compositeur ukrainien qui a écrit des chansons pour Édith Piaf (« La Java en mineur », «Partance »...), Mouloudji ou Yves Montand (Léo fait les arrangements français de la chanson Le Galérien d'après une mélodie populaire russe du début du XIXe siècle) Sa mère Simone Lane, est danseuse de jazz moderne et acrobatique et de claquettes§

 Dans l'appartement familial du 24 rue Oberkampf, Léo Poll impose d'écouter uniquement de la musique classique et met son fils au piano dès l'âge de quatre ans. Il l'inscrit très tôt au Conservatoire de musique de Paris et parallèlement au cours Hattemer. Michel Polnareff reçoit à douze ans le premier prix de solfège du Conservatoire mais garde un très mauvais souvenir de son parcours scolaire et de son apprentissage de la musique, témoignant dans son autobiographie et ses interviews que son père lui inflige des gifles et des coups de ceinturon lorsqu'il ne respecte pas les consignes ou fait des fausses notes. Le but du jeune garçon est d'être « tout le contraire de son père » : rêvant d'Amérique et du rock, il ne sera pas pianiste classique!

À 20 ans, il quitte le cocon familial qu'il juge étouffant, multiplie les petits boulots Après avoir été employé aux écritures dans une banque, vendeur de cartes postales pour les aveugles ou démarcheur au porte à porte pour des assurances incendie, il s’installe sur les marches du Sacré-Cœur avec une guitare achetée avec ses économies. Ses premières notes seront celles de La Poupée qui fait non.

Il devient beatnik, pacifiste et fait la manche à la terrasse des cafés en reprenant les standards rock de l’époque. Le premier février 1966, repéré et invité par André Pousse, il remporte un concours de rock organisé par Disco Revue au club alors branché La Locomotive. Le premier prix est un contrat avec Barclay, que Polnareff refuse, par peur d'être formaté!

           Polnareff_1

APRES MAINTES PERIPETIES ET ENTRE LES USA ET LA FRANCE

Michel Polnareff publie sur son compte Facebook le texte et des extraits vidéo d'une nouvelle chanson intitulée "Terre... Happy" à paraître sur son nouvel album.

Cette nouvelle chanson, très écologique, évoque la destruction de notre planète et la nécessité d'une Terre... Happy.

Le 3 octobre 2018, le nouvel album est disponible en précommande et son titre est révélé : Enfin !. La pochette est également dévoilée : elle montre un cadenas ouvert par une clé.

Le 16 novembre 2018, à h 1, est publié Grandis pas, le premier single du nouvel album, un titre composé par Polnareff et coécrit avec Doriand. Dans cette ballade, il s'adresse à son fils Louka.

Dans une interview donnée (depuis Las Vegas) au Parisien publiée le 28 novembre 2018, Michel Polnareff déclare, à propos de sa participation à un nouveau Fantôme de l'Opéra sur scène en 2019 à Paris, qu'il est « incapable de répondre », que « c'est un grand mystère » et « [se] demande même si ce n’est pas un gag », qu'il « n'[a] pas été recontacté », qu'il « n'[a] pas plus envie de le faire que cela », ajoutant même, non sans humour, que « cela mérite vraiment son nom de fantôme ».

Le nouvel album Enfin ! paraît finalement le 30 novembre 2018.

MICHEL POLNAREFF - Bande Annonce nouvel album "Enfin !" disponible !

                          polnareff_6