MERCI A TACET Didier Pascalis - Albert Meslay est Albertmondialiste. - http://albertmeslay.com/

L’humoriste défend, avec véhémence et conviction, un courant de pensée qui grossit et qui s’intéresse à une période qui va du Big-Bang à la fin du monde. Du début de l’écriture, « Les premiers écrits ressemblaient à des emails gravés dans la pierre et à consulter sur place » à la fin du monde, « Le jour de l’apocalypse, en un instant, les fortunes des nantis seront anéanties et les dettes des pauvres, annulées : on aura une fin du monde de gauche ! ». Albert Meslay a son avis sur tout -l’emploi, les poissons, la fin du pétrole, la mort, le réchauffement de la planète, sans oublier les dangers du cyclisme et de la retraite, la croissance des inégalités ou la littérature érotique celte -, même sur des sujets qu’il ne connaît pas. « Le droit de se tromper est un privilège qui ne doit pas être réservé qu’aux experts »

Albert Meslay est un humoriste français né le 9 mai 1956 à Plédéliacdans les Côtes-du-Nord (actuellement Côtes-d'Armor).

Après avoir été analyste programmeur, il est arrivé à Paris en 1996, où il a notamment joué au théâtre du Point Virgule.

Il a été chroniqueur dans l'émission de radio de Stéphane Bern Le fou du roi, sur France Inter.

Son humour, très fin, combine à la fois de nombreux calembours, des imitations (comme celles de Émile ZolaGandhiJean MoulinPline l'Ancien jeune ou même le banquier de Christophe Colomb), et surtout un grand sens de l'absurde. Il est souvent considéré comme un pataphysicien.

Il est reconnaissable à son opulente moustache. Il participe pour la première fois aux Grosses Têtes le 15 février 2017.

albertmeslay