karmanda

 

               À la course du temps…

À la course du temps, j’ai soldé mes désirs,
Il était déjà tard pour de nouveaux soupirs
Juste les imaginer dans tes bras, en délires
J’y épuisais ma vie de rires en sourires.

Et Je n’emporterai que ton regard qui brille
Juste cette lumière qui servira de guide
Car je partirai nue, sans brocards, sans guenilles
Parée des beaux instants où je lâchais la bride.

Tu es de ces princes, qui traversèrent ma vie
De ceux, dont les caresses en firent l’embellie.
J’ai eu l’amour intense j’ai eu l’amour passion
J’ai eu l’amour patience, j’ai eu l’amour raison.

Je n’aurai pas l’amour sagesse, le temps me manquera
Mais j’ai connu l’amour tendresse auprès de toi..
C’est un cadeau du ciel presque un pêché véniel
Celui qu’on se pardonne, au manque de septième ciel.

À la course du temps je vole des sursis 
Le temps de griffonner les mots de mes envies 
Au manque du partage des dits et des non dits
On a gagné du temps, mais perdu la folie.

Me reste t-il à vivre : un printemps, un été ?
Personne ne saurait dire le terme du délai
Je pense avoir écrit tout ce qui importait 
En poésies, en proses, en romans condensés.

J’ai mis en over doses, les temps du verbe aimer
Celui que j’ai vécu, tous ceux imaginés
Je n’avais qu’un seul but : vous porter à rêver
Ma mission en ce monde est enfin achevée.

L’espace d’un envol et tout peut s’oublier
Juste ce parfum de femme dans son sillage léger
Vous dira chaque jour : oui ! Elle a bien existé

                    Karmanda Maghi 16 Août 2016 © TDR

 

                KARMANDA_maghi