-RIEN NE CHANGE ET TOUT RECOMMENCE!!!!!!

MERCI A Camille Clerc -  Texte de Antonio Machado - 

Antonio Cipriano José María Machado Ruiz, plus connu sous le nom dʼAntonio Machado, né le 26 juillet 1875 à Séville (Andalousie) et mort le 22 février 1939 à Collioure (Pyrénées-OrientalesFrance), est un poète espagnol. Il est l'une des figures du mouvement littéraire espagnol connu sous le nom de Génération de 98. Il mélange la rêverie mélancolique et raffinée à l'inspiration terrienne. Il est le neveu de l'écrivain romantique Agustín Durán.

Antonio Machado
                                             Description de l'image AntonioMachado.JPG.

J'ai suivi beaucoup de chemins 
J'ai ouvert de nombreux sentiers 

J'ai navigué sur cent mers 
Et abordé cent rivages 

Partout j'ai vu des caravanes de tristesse 
De superbes et mélancoliques ivrognes 
À l'ombre noire 
Et de grands pédants de la cantonade 
Qui regardent, se taisent 
Et pensent qu'ils savent 
Parce qu'ils ne boivent pas 
Le vin des tavernes 
Méchantes gens qui cheminent 
En empestant la terre 

Partout j'ai vu aussi 
Des gens qui dansent ou qui jouent 
Quand ils peuvent, et cultivent 
Leurs petits lopins de terre 

Ils ne demandent où ils arrivent 
Là où il y a du vin, ils boivent du vin 
Où il n'y a pas de vin, ils boivent de l'eau fraîche 
Ce sont de bonnes gens 
Qui vivent, travaillent 
Passent et rêvent 
Et qui, un jour, comme les autres, 
Reposent sous la terre 
Reposent sous la terre
Colette Magny, née le 31 octobre 1926 à Paris et morte le 12 juin 1997 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), fut une chanteuse et auteur-compositeur-interprète françaiseElle vécut les dernières années de sa vie à Verfeil-sur-Seye (Tarn-et-Garonne) et y fonda l'association culturelle Act'2, dont le festival Des Croches et la Lune a fêté ses 20 ans en 2007.
Par son allure, son style, ses textes rebelles et ses engagements, Colette Magny est un personnage singulier de la chanson contemporaine. Souvent délaissée par les médias, elle a trouvé la notoriété, dans les années 1960, avec un répertoire souvent inspiré par le blues et surtout grâce à sa chanson à succès, Melocoton (1963).
Appuyant sa voix grave sur des textes d'extrême gauche, elle s'est préoccupée des problèmes de ce monde : album Vietnam 67 d'une période contestataire ; Kevork, en 1991, où elle dénonce les injustices, les inhumanités et le péril écologique!!

On a toujours aimé Colette Magny pour ses combats irréductibles. Civiques : sa tempétueuse solidarité avec toutes les minorités, tous les minorisés ; artistiques : son timbre blues, allié au jazz et au free jazz, qui incendiait ses chroniques-collages (articles, tracts, poèmes), ses interprétations de Louise LabéRimbaudArtaudBillie Holiday…, ses chansons à elle, inventives, insoumises.
Kevork, c’est la saga de la pintade, volatile venu d’Afrique, volaille d’élevage qui peut, en s’échappant, redevenir sauvage. Magny, jamais domestiquée, a gardé son chant libre. L’entendons-nous ? »

— Colette Magny, l'insoumise. Par Anne-Marie Paquotte (Télérama!!   (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                                      colette_magny

 Librairie    EN 2017