HOMMAGE A JEAN-CHRISTOPHE AVERTY LE SURREALISTE DE LA TELEVISION

Samuel ETIENNE présente cette émission consacrée aux trésors de la télévision française, c'est à dire aux émissions qui ont marqué leur époque : aujourd'hui:

"Les Raisins verts", émission de variétés de Jean Christophe AVERTY née en 1963, et qui suscita de vives controverses, dans le public comme chez les critiques.Pour Jean Christophe AVERTY, la télévision était un moyen de création nouveau, un art à part entière, le cadre idéal pour consacrer la révolution de l'électronique, par le biais des trucages vidéo. "Je suis un peintre électronique" disait Jean Christophe AVERTY qui a réalisé plus de mille émissions de télévision et dont le génie a été distingué par un Emmy award aux Etats Unis et en France par un prix de la meilleure émission de l'année pour "Les Raisins verts". Le poupon en plastique passé à la moulinette, image récurrente au fil des émissions avait beaucoup choqué à l'époque. AVERTY revendiquait sa passion pour le surréalisme et le dadaïsme et son goût pour les univers de BUNUEL, COCTEAU, JARRY...80% des lecteurs d'un journal TV de l'époque souhaitaient "envoyer AVERTY à l'asile". Jean Christophe AVERTY, également célèbre pour ses colères, était entouré pour les "Raisins verts" de Dirk SANDERS, danseur et chorégraphe, Jean Loup DABADIE, et Michèle ARNAUD, la productrice de l'émission. Images d'archive INA!!

Jean-Christophe Averty, né le 6 août 1928 à Paris et mort le 4 mars 20171, fut un animateur et réalisateur de radio et de télévision français.

Dès les années 1960, il révolutionne le petit écran français en mettant en image les plus grands chanteurs de variétés, des plus anciens aux jeunes vedettes de la génération yéyé, comme Johnny HallydayFrançoise HardyEddy MitchellGilbert BécaudSylvie VartanSerge GainsbourgDalida ou Yves Montand.

Nombre de ses productions pour la télévision en font un précurseur de l'art vidéo en France. De telles recherches seront reprises, dans les décennies suivantes, par les groupes de recherche de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Il fut l'un des derniers réalisateurs salariés de la Société française de production (SFP) et, pendant longtemps, le seul réalisateur de l'ORTF à voir ses émissions vendues à l'étranger.

Grand connaisseur de jazz, Averty a filmé pendant des années le festival Jazz à Juan où sont passés tous les plus grands musiciens du genre.

Il fut également l'une des voix de France Inter et France Culture, notamment avec l'émission radiophonique Les cinglés du music-hall!!

Passionné par Alfred Jarry et la 'Pataphysique, il devient satrape du Collège en 1990.!!  (SUITE DE SON PARCOURS SUR WIKIPEDIA)!!

                         averty_afp_1992  UBU ROI 1992