le Blog d'ISIS

23 janvier 2017

BERTHE SYLVA - "MON VIEUX PATAUD"

MA MAMAN LA CHANTAIT SI BIEN!!!!!!!!! LES MOUCHOIRS SONT TOUJOURS DE SORTIS, HELAS!!!!

Berthe Sylva, pseudonyme de Berthe Francine Ernestine Faquet, fut une chanteuse française, née le 7 février 1885 à Lambézellec (commune fusionnée avec Brest en 1945), morte le 24 mai 1941 à Marseille.

Après sa disparition, on retiendra d'elle, les chansons qui racontent non pas les bluettes et les joies du bal, mais celles qui dénoncent la misère, l'injustice, l'enfance blessée, la perte d'un être cher, la désillusion et l'échec sentimental.

Il faut noter que les « masters » d'un grand nombre de ses enregistrements des années 1930 ont été conservés et ont pu permettre des rééditions d'une très bonne qualité sonore. Encore aujourd'hui il se vend chaque année un nombre non négligeable de ses enregistrements. (SUITE SUR WIKIPEDIA)

berthe_sylva 

 

 

 

 

Posté par FANFG à 10:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 janvier 2017

AGNES BIHL et YVES JAMAIT - "JAMAIS PLUS JAMAIS"

DEUX MAGNIFIQUES TALENTS!!!!!!!!!

Agnès Bihl est une chanteuse française née le 30 avril 1974 à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine (France).

Agnès Bihl est issue d'une famille d'intellectuels : son père, Luc Bihl (1938-1997), est avocat (spécialiste du droit de consommation) et écrivain sous le nom de Luc Willette. Avec un arrière-grand-père cofondateur, avec Salis, du cabaret Le Chat noir et une grand-mère peintre, elle s'intéresse dès le plus jeune âge à toutes les formes artistiques, notamment à l'écriture et au théâtre. Étudiante, elle enchaîne les petits boulots dans les bars jusqu'à ce qu'un de ses amis accordéoniste déclenche sa vocation en l'emmenant voir Allain Leprest, à la Folie en tête (cabaret parisien).

S'inspirant de BrelBrassensRenaud et Anne Sylvestre, Agnès Bihl apprécie beaucoup la chanson française « à texte ». Elle décide de chanter la réalité à travers son univers où se mêlent poésie, humour et militantisme. Féministe, elle passe au vitriol les commando anti-interruption volontaire de grossesse (IVG), fustige ce qu'elle appelle les « pétasses » et aborde certains thèmes difficiles comme le viol, se sentant proche et admirative des textes engagés de la chanteuse québécoise Lynda Lemay.

En 2016 elle travaille pour la première fois sur un répertoire qui n'est pas le sien en créant le spectacle "Tout fout l'camp" qui reprend des chansons de 1830 à 1960. La mise en scène est signée Yanowski sur des arrangements en partie faits avec des machines. Elle intitule donc son projet "Cabaret éléctro-rétro" et confie la réalisation de l'album du même nom à Frédéric Feugas. Elle présente ce spectacle pour la première fois à Paris le 6 décembre 2016 au Café de la danse.(SUITE WIKIPEDIA)

                                         agn_s_bihl

Yves Jamait, né le 28 octobre 1961 à Dijon, est un chanteurauteur-compositeur-interprète français.

Yves Jamait est un auteur compositeur interprète qui est arrivé sous le feux des projecteurs sur le tard.

Yves Jamait apprend tout d'abord la cuisine à Dijon (Côte-d'Or) au CET du lycée Le Castel en 1975 et, en 1977, découvre la guitare mais surtout travaille dans divers domaines (il devient notamment cuisinier, manœuvre dans le BTP, animalier en laboratoire pharmaceutique, infographiste). Il ne forme son premier trio baptisé « De verre en vers » que tardivement et c'est en 2003 que le groupe sort son premier album De verre en vers et change de nom pour s'appeler désormais Jamait. Grâce au soutien de Jean-Louis Foulquier, animateur sur France Inter, qui reconnaît dès ses débuts son talent d'écriture, il est présenté à l'animateur de télévision Patrick Sébastien qui devient son producteur. Le premier album du trio est réédité en 2005 et son deuxième album Le Coquelicot sort sur le label Wagram. L'accueil du public est exceptionnel et en mars 2006, Yves Jamait fait à Dijon son premier Zénith, s'en suivra un autre quelques mois plus tard, un Casino de Paris et son premier Olympia le 2 juin.

Jamait propose une poésie en musique à l'instar de ceux qui l'inspirent ou avec qui il partage la scène : Maxime Le ForestierCharles AznavourAllain LeprestAnne SylvestreAldebert, Agnès Bihl, Sarcloret et beaucoup d'autres. Guitare, accordéon et textes à fleur de peau, Jamait a souvent été cantonné au rôle de « casquetté de la chanson française ». La solitude, les bars, la culture ouvrière, les soirs de cuite, l'amour, la séparation, la mélancolie sont en effet des thèmes récurrents de cet artiste dont on dit qu'il « transforme les vicissitudes de la vie en hymne pour les humbles ». Mais Yves Jamait est également un acteur de la chanson française d'aujourd'hui avec derrière lui des salles comme l'Olympia, la Cigale, Le Casino de Paris toujours combles et des tournées qui l'ont emmené sur la grande scène des Francofolies de La Rochelle, aux Nuits de Champagne, au Paléo Festival Nyon ou comme invité d'honneur du festival Alors...chante! de Montauban. (SUITE WIKIPEDIA)

                                  Yves_Jamait_

 

 

Posté par FANFG à 09:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 janvier 2017

ABD AL MALIK - "MON AMOUR FEAT WALLEN " 2010

LE VIVRE ENSEMBLE !! UNE ODE A LA MIXITE

Abd al Malik, de son vrai nom Régis Fayette-Mikano, né le 14 mars 1975 dans le 14e arrondissement de Paris, est un rappeurauteur-compositeur-interprèteécrivain et réalisateur français. Il fonde en 1988 avec son frère aîné Bilal et son cousin Aissa, le groupe de rap N.A.P.. Abd al Malik choisit son nom de scène en référence à son propre prénom de naissance (Regis - « royal » en latin - correspondant au mot arabe Malik : « roi »).

En 2004, Abd al Malik publie son premier album solo, Le Face à face des cœurs, qui atteint la 155e place des classements français. En 2005, Abd al Malik publie l'ouvrage Qu'Allah bénisse la France, dans lequel il y explique son cheminement et y défend un Islam réfléchi, fait de tolérance et de désir d'intégration. L'ouvrage obtient en Belgique le Prix Laurence Trân 2005. et est adapté par le rappeur pour le cinéma en 2013.

En 2006, il publie son deuxième album, Gibraltar, qui atteint la 13e place des classements français. En novembre 2007, il présente un nouveau projet, le collectif Béni-Snassen composé de New African Poets (NAP), Wallen, Bil'in, Hamcho, Matteo Falkone et lui-même, engagé contre l'illettrisme ; le collectif publie, l'année suivante, en 2008, un album intitulé Spleen et Idéal. En novembre 2015, il publie son cinquième album, Scarifications, intégralement produit par Laurent Garnier!

Son œuvre s'inspire de l'Islam soufi auquel il s'est converti au cours de son adolescence. Abd al Malik milite depuis pour la paix et pour un « vivre ensemble ». Son style musical mêle rapjazz et slam au ton volontiers « sérieux ». Il n'hésite pas à faire référence à d'autres chanteurs de langue française, comme Jacques Brel dont il reprend la chanson Ces gens-là, ou Claude Nougaro dans Paris Mai et Le Faqir. Ses chansons cherchent à mettre en valeur un texte fort de sens et d'émotion, chanté ou clamé, accompagné d'une musique qui doit appuyer l'intensité des paroles!!.

La ligne de conduite esthétique pour la création de son second album Gibraltar était de « déconstruire dans la forme la notion même de rap tout en restant hip hop »!!

 Il se met à penser que, dans le slam comme dans l'islam, il avait une posture de paraitre et non d'être parce que trop inquiet de la réaction du public, préoccupé par les opinions des gens. « Il m'a fallu déconstruire pour reconstruire. Mais rien de bon ne peut sortir hors de l'amour et hors de l'acceptation de l'autre » résume-t-il en évoquant son cheminement, « même si cela n'est pas toujours facile  (SUITE SUR WIKIPEDIA)

                      malik_et_Wallen Adb al Malik et WALLEN 

 

Posté par FANFG à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 janvier 2017

MICHEL BERGER - " CHANTER POUR CEUX QUI SONT LOIN DE CHEZ EUX" 1985

UNE CHANSON QUI DEVRAIT ÊTRE REMISE SUR ET DANS TOUS LES MEDIAS!!!!!!!!

Michel Hamburgerdit Michel Berger, né le 28 novembre 1947 à Neuilly-sur-Seine et mort le 2 août 1992 à Ramatuelle (Var), fut un pianisteauteur-compositeur-interprètedirecteur artistique et arrangeur musical français. Il était l'époux de la chanteuse France Gall.

Il fait partie des artistes français à s'être engagés de très près dans des œuvres humanitaires, particulièrement pour celle d'Action Écoles en 1985 aux côtés de France GallRichard Berry et Daniel Balavoine, mais aussi pour l'Éthiopie avec Renaud (Chanteurs sans frontières) et pour Les Restos du cœur avec Coluche.

 

À la fin de l'année 1984, Michel Berger manifeste un certain intérêt pour le cinéma. Beaucoup de ses proches diront que le chanteur allait vers « une vie derrière la caméra ». Désireux d'apprendre à manier l'outil cinématographique, il réalise en 1987 et en 1988 le clip de France Gall Babacar, celui de Papillon de nuit. Au début des années 1990, il rencontre Jacques Kerchache. Les deux hommes ont un intérêt commun : la place de l'artiste dans la société. Ils travaillent ensemble à l'écriture d'un film : Totem, mais le projet n'aboutit pas à cause de la mort du chanteur.

En 2012, la mairie de Paris lui rend hommage en donnant son nom à une allée du parc Monceau.

Le 4 novembre 2015 au Palais des sports de Paris, a lieu la première représentation d'une comédie musicale de France Gall et Bruck DawitRésiste, reprenant certaines de ses chansons.

(SUITE WIKIPEDIA)

                       Michel_BERGER

 

Posté par FANFG à 11:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 janvier 2017

FELIX MARTEN - "JE M'EMMERDE SOPHIE"

Félix Marten né Félix Paul Gabriel Marten fut un acteurréalisateur et chanteur français, né le 29 octobre 1919 à Remagen (Allemagne) et décédé le 20 novembre 1992 à Saint-Cloud (France) d'une embolie pulmonaire.

Pour fuir le nazisme et l'antisémitisme, il vient en France avec ses parents et se réfugie en Région parisienne. Il va faire plusieurs métiers très différents. Obligé de travailler jeune, il est d'abord engagé comme vendeur à l'âge de 15 ans par Les Galeries Lafayette. Il sera aussi docker, marchand de tapis etc. Avec son physique de jeune premier il lui vient l'envie d'être acteur.

Il s'inscrit aux cours dramatiques de Charles Dullin sur les conseils d'amis. La guerre éclate et il est requis au STO en Allemagne. À son retour il ambitionne de devenir chanteur de variétés. Il débute dans des cabarets à Paris puis en province et même à l'étranger en Indochine grâce à la présence française là-bas. Édith Piaf le remarque et le conseille pour sa carrière future. Elle le fait engager à Bobino et l'Olympia et lui prédit une grande carrière cinématographique.

Après avoir tourné une multitude de films avec des actrices comme Martine CarolMichèle Morgan ou Magali Noël, il se fait oublier car ses apparitions très brèves vont l'éloigner de son métier et sa carrière va en souffrir.

Il réapparaît sur scène pour la dernière fois en 1989 au Casino de Paris pour un ultime tour de chant.

Il réapparaîtra une dernière fois au cinéma dans un Scopitone de Claude Lelouch intégré dans le film Il y a des jours et des Lunes, pour la chanson La Rigolade qui avait été filmée en 1961.Il repose dans un cimetière de Cachan.

L'œuvre de l'artiste dans la chanson est aussi très importante, éditée par "La Voix de son maître"(Pathé Marconi). Il va enregistrer pas moins de 29 Super 45 tours et de très nombreux albums 33 tours. Également de très nombreuses compilations seront éditées.

    

                                                         Felix_Marten

 

Posté par FANFG à 09:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 janvier 2017

DAVID Mc NEIL et MARC CHAGALL - " DANS LA VILLE D'ANVERS" 1975

David McNeil, né le 22 juin 1946 à High Falls (en) (Comté d'UlsterÉtat de New York), est un auteur, compositeur, interprète de chansons, également auteur de romans, arrivé en France en 1948.

Ses chansons ont, entre autres, été interprétées par Yves Montand (HollywoodCouleursNostalgie d'Angie…), Alain Souchon (CasablancaJ'veux du cuirNormandie Lusitania), Julien Clerc (MélissaHélèneLes Aventures à l'eau…) mais aussi Jacques DutroncSacha DistelRobert CharleboisRenaudLaurent Voulzy.etc...

David McNeil est le fils du peintre français d’origine russe Marc Chagall et de Virginia Haggard. Il porte le nom du mari de sa mère car elle n'était pas divorcée lors de sa liaison avec Chagall.

En 1952 sa mère rompt avec Marc Chagall et se remarie avec le photographe belge Charles Leirens. Vers 1970, sa mère vit en Belgique et David McNeil fait partie du milieu du cinéma underground belge. Il compose pour La tête froide de Patrick Hella, est l'assistant de Henri Storck sur Les fêtes de Belgique et réalise plusieurs brûlots dont Week-end en 1968, What Happened to Eva Braun! en 1971 et Les aventures de Bernadette Soubirous en 1973.

Après avoir décrit son enfance avec son père, Marc Chagall, dans son livre Quelques pas dans les pas d'un ange, il publie en 2006 Tangage et roulis aux éditions Gallimard. Son dernier livre, 28, boulevard des Capucines', sorti chez Gallimard en 2012, est un livre de souvenirs, évoquant son enfance et les rencontres de sa vie d'artiste : Yves Montand, Laurent Voulzy, Robert Charlebois, etc.

Son dernier album 2014 : "Un lézard en Septembre"     (SUITE WIKIPEDIA)

                             david_mc_neil__2

 

 

 

Posté par FANFG à 10:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 janvier 2017

FRANCOIS BERNHEIM - " LE REFUGE" 1976

J'AIME RENDRE A CESAR CE QUI LUI APPARTIENT!!!!   http://www.francoisbernheim.fr/

François Bernheim est un compositeur et producteur de musique français, né à Chatou en 1947.

François Bernheim ex Soliste de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la croix de bois, devient à la fin des années 1960 auteur-compositeur et chanteur au sein du trio Les Roche Martin, avec les sœurs Violaine et Véronique Sanson.

Devenu directeur artistique chez Barclay, il écrit des titres pour Brigitte Bardot et s'occupe de la chorale pop Les Poppys.

Il a collaboré ensuite avec un certain nombre d'artistes comme Renaud (en produisant ses deux premiers albums), Gérard LenormanMarie LaforêtDani et écrit des titres pour Gérard DepardieuPhilippe de DieuleveultSerge ReggianiEsther Galil ou Noëlle Cordier, utilisant souvent le pseudonymes Gilles Péram.

Il revient à la fin des années 1980 en composant de nombreux titres pour Patricia Kaas (Mon mec à moiD'AllemagneLes hommes qui passentEntrer dans la lumière...). Au début des années 1990, il est chanté également par Ginette RenoNicoletta et Jeff Bodart.

Il écrit et compose également pour la publicité, la télévision et le cinéma, avec notamment la chanson Il mio Rifugio, interprétée par Richard Cocciante et qui accompagne le film Tandem de Patrice Leconte

Dans les années 1990-2000, il repère Mélissa Mars (qui fera partie plus tard de la troupe de Mozart, l'opéra rock), et collabore avec Quentin Mosimann. En 2007, il écrit les paroles de la chanson Anais Nin, interprétée par Renaud et Romane Serda. Il a sorti sous son nom plusieurs albums et 45 tours.

Patrice Leconte réalisateur, lui demande alors de composer la musique de son film TANDEM. Ainsi est né "LE REFUGE", 
que Richard Cocciante adapte et chante en Italien sous le titre IL MIO RIFUGIO
titre que Pierre Delanoe réadapte en français pour Nicoletta.

                                bernheim_francois_le_refuge

 

 

Posté par FANFG à 09:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 janvier 2017

RICHARD COCCIANTE - " IL MIO REFUGIO"

Riccardo Cocciante est un chanteur italien né à Saïgon le 20 février 1946, d'un père italien et d'une mère française. Quand il a onze ans, sa famille s’installe à Rome, et il apprend l’italien alors qu’il parlait français jusqu’alors.!

À l'âge de onze ans, il s'installe à Rome avec sa famille ; il doit alors apprendre l'italien, alors qu'il n'avait jusque-là parlé que le français. Nourri d’opéra, des grandes œuvres classiques, mais aussi de blues et des Beatles, il devient le chanteur à la voix rauque du groupe The Nations de 1965 à 1969, et apprend le piano en autodidacte. (SUITE WIKIPEDIA)

                                  richard_cocciante

 

Posté par FANFG à 10:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 janvier 2017

GEORGES BRASSENS - " JE SUIS SWING"

LUI AUSSI ETAIT SWING PARFOIS!!!   il a repris la chanson de André Hornez et musique de Johnny Hess!!

                              _brassens1

 

 

Posté par FANFG à 10:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 janvier 2017

CAB CALLOWAY - " ZAZ ZUH ZAZ" 1933

LES JEUNES DE 2017 N'ONT QU'A BIEN SE TENIR!!! HIHIHI

Cabell « Cab » Calloway III (né le 25 décembre 1907 à Rochester, mort le 18 novembre 1994 à Hockessin) fut un chef d'orchestre et chanteur de jazz américain.

Il passe son enfance à Baltimore puis à Chicago, où en compagnie de sa sœur Blanche Calloway, il danse, chante, joue de la batterie et joue le rôle de « maître de cérémonie 

En 1928, il fait partie des Missourians et des Alabamians respectivement à Chicago et New York.

Il participe à la revue Hot Chocolate de Irving Mills (en). Il est à l'affiche du Savoy Ballroom de Harlem dès l'âge de 22 ans, où il remporte une battle of bands face à l'orchestre de Duke Ellington. À la suite de cette entrée en matière, Irving Mills et Duke Ellington s'entendent avec Cab pour que les deux orchestres tournent alternativement dans le célèbre club de jazz le Cotton Club à New York sur Lenox Avenue.

Dès lors sa popularité grandit dans le Harlem noctambule, lorsqu'en 1931 sort dans le commerce le morceau qui, du jour au lendemain, lui apporte une renommée nationale et ensuite internationale : Minnie the Moocher. Succès emblématique de l'orchestre, cette chanson où il lance le célèbre Hi de Hi de Ho au cours d'un dialogue avec l'orchestre sur des onomatopées hululées et entrecoupées de gloussements et autres vocalises exotiques, fera sa gloire pendant plus de cinquante ans.

En 1933, la chanson Zah Zuh Zaz va connaître un destin inattendu : en effet cinq ans plus tard, en France, le chanteur Johnny Hess reprend l'onomatopée comme adjectif dans son titre Je suis swing (« Je suis swing, je suis zah zuh »), ce qui marque l'origine du nom du mouvement Zazou durant l'Occupation allemande!!

En 1934, il parcourt l'Europe et deviendra en France l'inspirateur du mouvement zazou qui adopta son style vestimentaire à la fois chic et excentrique. En 1939, il engage un jeune trompettiste inconnu qui va révolutionner le jazz : Dizzy Gillespie.

L'orchestre recrute nombre de musiciens de tout premier plan : les saxophonistes ténors Chu Berry et Ben Webster, le trompettiste Jonah Jones, le contrebassiste Milton Hinton, les trombonistes Tyree Glenn et Quentin Jackson (en), et le batteur Cozy Cole. Suivent dans l'orchestre au long des années 1940 : le trompettiste Shad Collins (en) (1941-1946), le tromboniste Fred Robinson (de), le saxophoniste alto Hilton Jefferson (1941-1949), le saxophoniste ténor Ike Quebec, et les batteurs James Charles Heard et Panama Francis.

En 1943, l'orchestre fait une prestation dans le film Symphonie magique (Stormy Weather) d'Andrew L. Stone avec Lena Horne et Fats Waller aux côtés des danseurs de claquettes Bill Robinson et les Nicholas Brothers.

La fin des années 1940 sonnant le déclin des big bands, Cab Calloway dissout l'orchestre et se produit dans le cadre du sextet The Cabaliers avant de tenir le rôle de Sportin Life dans l'opéra Porgy and Bess de George Gershwin.

Dans les années 1950 et 1960, il apparaît en vedette dans quelques comédies musicales, notamment Hello, Dolly!. Il fait partie du show des Harlem Globe Trotters tout en se produisant dans différents festivals et clubs. Dans les années 1970 et 1980, sa popularité ne faiblit pas ; c'est le triomphe à chacune de ses apparitions.

Le film culte The Blues Brothers de John Landis relance sa popularité en 1980, mais sera son chant du cygne. Le 18 novembre 1994, le Président des États-Unis Bill Clinton déclare : « le roi du Hi de Ho est mort, vive le Hi de Ho !!! (SUITE WIKIPEDIA)

                                 cab_calloway

 

 

 

Posté par FANFG à 17:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]